Jeux VidéosTests

Test : Radio Squid sur Nintendo Switch

Caractéristiques du jeu

  • Catégorie(s) : Jeu de tir/Action/Musique/Arcade 
  • Editeur(s) : Ratalaika Games S.L.
  • Développeurs(s) : PixelTeriyaki
  • Voix : N/A
  • Sous-Titres :Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Russe
  • Date de sortie : 19 Juin 2020
  • Joueur(s) : 1
  • Taille : 214 Mb
  • Classe d’âge : 3

Un jour en Espagne, dans la petite ville balnéaire de Peñiscola, j’ai pris un curieux sandwich : calmar frites mayonnaise. Je m’attendais à un sandwich avec du calmar et à côté des frites avec de la mayo. J’ai vu le serveur arriver avec un sandwich contenant et des frites, et de la mayo, ET des calmars en beignet. Un surprenant mélange qui me fit suer sang et eau pour en parvenir jusqu’à la fin mais qui me laisse un joyeux souvenir d’un moment inattendu et insouciant. Radio Squid m’a fait le même effet : il demande de la concentration, vous cueille là où vous ne vous y attendiez pas et va vous demander de la patience. Et contrairement au sandwich espagnol, il ne bouche pas vos artères, coûte moins cher et vous y reviendrez plusieurs fois.

Vous incarnez un petit calmar maudit qui va devoir se frayer un chemin jusqu’aux confins de l’océan afin de défaire le mal qui l’habite. En chemin, vous rencontrerez des crapauds bienveillants, des grenades qui donnent de l’argent, des airs entraînants et des méchants très méchants. Dans une succession de 24 tableaux, vous allez devoir faire preuve d’astuce car non content d’être un jeu de tir, le nouveau titre de Pixelteriyaki est en outre un redoutable jeu de puzzle et de rythme où le danger se cache aussi bien dans les tirs ennemis qu’amis.

 

Le titre commence par un petit tutoriel qui vous apprend  les bases du jeu. Dans un environnement amical, vous vous réveillez et découvrez petit à petit le pouvoir qui est le vôtre : Le Chant des Sirènes. Il ne s’agit pas de l’album d’Orelsan mais de la capacité à pouvoir tirer en rythme sur la musique ambiante du jeu. Vous ne contrôlez pas la fréquence des tirs mais uniquement leur direction. Aussi est-il crucial de rester en mouvement; non seulement parce que vous n’êtes pas à l’abri d’une soudaine pause dans la musique, vous privant ainsi de vos projectiles, mais également parce que Radio Squid est aussi bien un jeu de tir qu’un jeu d’esquive. En effet, dès que vous mettez la main sur la clef de sol vous octroyant ce pouvoir, les ennemis attaquent et vos tirs démarrent. Les premiers dégâts arrivent très vite, et ils proviendront plus souvent de vous que de vos adversaires. Vos tirs rebondissent sur les murs, le décor, tout ce qui n’est pas tuable et reviendront vers vous. Autant vous dire que sur les premiers niveaux, ça va, mais sur certains moments où 4 monstres vous font face dans un décor alambiqué, vous allez en manger des bulles.  Mais pas de panique, une capacité spéciale vous permet de transformer tous projectiles présent à l’écran (amis ou ennemis) en pièces. Vous pourrez ainsi respirer en cas de situation critique mais aussi récupérer des pièces. Ces pièces vous servent à acheter des améliorations à la boutique de fin de niveau (bouclier, remplissage des coeurs, remplissage de la jauge de spécial, etc).

Il y a 6 mondes composés de 4 sous-niveaux donc comptez 24 niveaux en tout. Et si la direction artistique en pixelart de 1Bit pourrait laisser dubitatif ceux qui ont peur de se lasser, sachez que chaque monde a une identité bien à lui. Les ennemis ne sont pas les mêmes, les mécaniques changent et les thèmes musicaux habillent chaque chapitre de sa propre identité. Mais les combats les plus mémorables sont les combats de boss. Le développeur a su trouver le juste milieu entre des designs simples mais originaux, couplé à des gameplays changeants : des patterns vous forçant à être offensifs, ou bien prudents, parfois à faire preuve d’habileté dans les déplacements ou d’inventivité dans vos attaques. Il vous faudra probablement vous y reprendre plusieurs fois si vous n’avez pas l’habitude des shoot ’em up. Ici, le soft présente un système de gestion qui vous fera vous détester. Pixelteriyaki a mis en place un système de “vies” non pas basé sur un nombre de 1UP comme dans Super Mario par exemple, mais basé sur votre porte-monnaie. Une résurrection vous coûtera 75% de votre argent. Quel que soit le montant amassé. Vous pouvez donc arriver tout fier devant le boss, 200 pièces en poche avec l’envie de dévaliser la boutique après ce combat dantesque. Puis mourir, et ressusciter votre personnage vous coûtera 150 pièces. Si vous mourrez une deuxième fois, vous n’aurez que 12 pauvres piécettes une fois arrivé devant la boutique de fin de niveau. Imaginez un impôt qui ne finance rien d’autre que votre haine d’avoir perdu. 

Les musiques de Levi Bond sont incroyables. Petits concentrés de technos qui restent en tête, elles sauront accompagner vos sessions de jeu avec tellement d’entrain qu’on en oublie la difficulté de certains passages. À force de les écouter, on connaît par coeur le rythme de nos tirs et les bégaiements du début laissent place à un ballet maîtrisé et très satisfaisant où le joueur, le jeu, la musique dansent ensemble pour le plus grand bonheur des voisins si vous avez des basses et pas de casque. Petit bonus très appréciable : elles sont écoutables en dehors du jeu grâce à un Jukebox dans les extras. Extras où se trouvent aussi des options de tirs différents (mises ici pour le challenge selon le développeur) ainsi qu’un menu de personnalisation graphique vous permettant de changer à l’envi les couleurs du jeu; anecdotique mais appréciable ! (et vous comprenez maintenant les 46 couleurs différentes sur les screens, votre testeur a fait mumuse)

Galerie D'images

Développé par une seule personne, vendu à prix très doux (4,99 €) et rempli d’idées sympathiques, de mignonnerie absurde et d’un challenge bougrement addictif, Radio Squid réussit à offrir un joli petit jeu indé comme on aime en voir, fait avec toute la bonne volonté du monde, et qui fait bouger la tête en souriant. J’en suis tombé amoureux comme tout et j’espère que ce sera votre cas aussi.

Ce Test Switch de Radio Squid a été réalisé à partir d’une version offerte par l’éditeur.

Retrouvez l’interview de PixelTeriyaki ici !

En bref

Avantages

  • Un gameplay original 
  • Une DA simple mais efficace
  • Des musiques vraiment chouettes
  • C’est un jeu où vous contrôlez un petit calmar, il vous faut quoi de plus ?

Défauts

  • Quelques hitbox rageantes sur le décor
  • Pas de peluche ou de produits dérivés prévus
  • Non sérieusement, au moins un pins svp
Notre Note :
5/5