Jeux VidéosTests

Test : Railway Empire sur Nintendo Switch

Caractéristiques du jeu

Railway Empire Icon
  • Catégorie(s) : Simulation, Stratégie
  •  Editeur(s) : Kalypso Media
  • Développeurs(s) : Gaming Minds Studios
  • Sous-Titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Russe
  • Date de sortie : 19/06/2020
  • Joueur(s) : 1
  • Taille : 5761,00 Mo
  • Classe d’âge : 3

Sorti en 2018 sur PC, Railway Empire est un jeu de gestion mettant en scène la naissance des chemins de fer dans l’Amérique du XIXe siècle. Aujourd’hui, les trains ont pour nouvelle destination : la console hybride de Nintendo. Pour l’occasion, le jeu adopte son nouveau titre Railway Empire – Nintendo Switch Edition en plus d’un gameplay adapté à son support. Alors, est-ce que ce jeu de gestion réussit à échapper aux soucis récurrents au genre sur la mouture ? Nous allons le découvrir tout de suite dans ce test ! 

Classique mais efficace

Le début d'une grande aventure

Dans ce jeu de gestion, votre objectif est de développer votre entreprise de chemins de fer en reliant les villes d’Amérique entre elles. Pour se faire, il faut tout d’abord construire une gare à proximité de chacune des destinations avant de les relier avec des rails. Rien de plus simple car avec un premier clic vous pouvez sélectionner le point de départ de la ligne et avec le second le point d’arrivée. Seulement, ce tracé direct ne sera pas toujours des plus optimal. En effet, la topologie de la région est à prendre en compte. Ne vous imaginez pas construire sur de belles plaines ! Vos voies ferrées vont devoir traverser des vallons des cours d’eau ou même des montagnes, autant d’effort qui vont alléger votre bourse.

Dans Railway Empire, inutile de vous embarrasser avec une profusion de ressources. L’argent est roi et demeure l’unique monnaie à prendre en compte. Et c’est une sacré fortune qu’il va falloir amasser pour développer cet empire du rail ! Que ce soit des locomotives, des bâtiments de maintenance, des universités à bâtir, vous n’aurez jamais assez de sous pour tout construire dès le départ. Le jeu se déroulant en temps réel (en accéléré heureusement), la patience et la stratégie seront de mise. Est-ce plus intéressant de relier cette ferme à notre réseau ou de pousser une pointe jusqu’à la prochaine ville ?

 

Chaque ville a son économie

Car non content de vous donner la main sur la construction du rail, pour faire fortune, vous devez faire fleurir l’économie des différentes villes. Chacune d’entre elles dispose d’une fiche indiquant la population locale, les différentes entreprises présentes ainsi que les ressources nécessaires. C’est là que les producteurs locaux prennent leur importance. Finalement, relier certaines plantations peuvent constituer un détour mais qui rapportera gros à long terme. 

Point important, il vous arrivera d’avoir de la concurrence qui vous disputera ces ressources, des obstacles à gérer avant qu’ils ne prennent trop de valeur. Sans entrer dans les détails, il est donc possible d’acheter des actions chez les adversaires, allant jusqu’à fusionner avec leur entreprise.

L'arbre de recherche s'étire sur des annéesVous n’en avez pas encore assez ? N’oublions pas la recherche, primordiale pour l’avancée technologique. Tous les mois, vous recevrez des points d’innovation qui permettent d’améliorer différents aspects de vos possessions, que ce soit la puissance de vos locomotives ou le prix des billets pour les passagers. Cet arbre de compétence se découpe sur plusieurs années, si bien qu’il vous sera impossible de débloquer des technologies apparues en 1850 alors que vous n’êtes qu’en 1830 (logique) !

Des nombreux modes de jeu

De nombreux scénarios à vivreL’histoire du chemin de fer peut se vivre de différentes façons. 

Le mode Campagne fait office de tutoriel qui introduit progressivement les éléments de gameplay avant de vous lâcher dans la nature. Loin d’être évident, si vous gérez mal l’entreprise, il est possible que vous éprouviez des difficultés à en venir à bout dès le premier essai. 

Le mode Scénarios prolonge l’expérience en proposant de nombreuses missions qui vous mèneront jusqu’au Mexique, voire jusqu’en Europe si vous craquez pour les DLC.

Comme son nom l’indique, le mode libre offre un paramétrage conséquent de sa partie offrant une réelle souplesse. Ainsi vous pouvez choisir le capital initial de l’entreprise, le nombre de concurrents, etc.

Enfin, le Bac à sable est un lieu sans pression, sans argent, un mode dans lequel tout est possible et ce, sans limites.

Une voie loin d’être idyllique 

Des textures peu détaillées

Malheureusement, il faut parler de quelques petites choses qui fâchent. En premier lieu, la taille des textes se veut vraiment réduite ce qui rend la lisibilité difficile autant en docké qu’en nomade. Ensuite, le jeu étant en temps réel, vous vivrez certains moments d’attente. En effet, sans le sous, vous ne pouvez vous résoudre qu’à patienter le temps que votre locomotive arrive en ville pour décharger sa cargaison. Et malgré l’ensemble touffus de paramètres à prendre en compte, les parties ne diffèrent finalement pas énormément. Cependant, il s’agit là d’un point récurrent à des jeux de gestion.

Galerie D'images

En-dehors des soucis de lisibilité, Railway Empire – Nintendo Switch Edition opère un passage réussi sur la console hybride de Nintendo. Les menus sont clairs. En effet, on ne passe pas son temps à naviguer péniblement dans les différentes fenêtres par le biais d’une souris. Il s’agit ici d’un jeu de gestion complet qui se prend rapidement en main et dont la multitude de facteurs s’assimile facilement.

Ce test Switch de Railway Empire – Nintendo Switch Edition a été réalisé à partir d’une version offerte par l’éditeur.

En bref

Avantages

  • Suivre l’histoire passionnante du développement du chemin de fer
  • Un contenu conséquent qui fera passer du temps dans votre locomotive
  • Le mode libre qui ouvre de nombreuses possibilités
  • Une interface adaptée au support

Défauts

  • Le texte vraiment réduit
  • Certains moments où on doit rester passif
Notre Note :
4/5