Jeux VidéosTests

Test : Spiritfarer sur Nintendo Switch

Caractéristiques du jeu

  • Catégorie(s) : Aventure, Simulation
  • Editeur(s) : Thunder Lotus Games
  • Développeurs(s) : Thunder Lotus Games
  • Sous-Titres : Anglais
  • Date de sortie : 18/08/20
  • Joueur(s) : 1
  • Taille : 6149 Mo
  • Classe d’âge : 12

Dévoilé en Août 2019, Spiritfarer fait son arrivée surprise lors de l’Indie World un an plus tard. Dans ce jeu développé par Thunder Lotus Games, vous incarnez Stella, la passeuse d’âmes succédant à Charon. Accompagnée de son chat Daffodil, elle a pour tâche d’accompagner les esprits errants sur les îles et accéder à leur dernière volonté pour qu’enfin leur âme trouve la paix et puisse quitter ces lieux. Ce thème, bien que sombre, est abordé avec légèreté dans une atmosphère paisible et mélancolique tout au long de l’aventure. Car c’est avant tout une manière d’apprendre à dire au revoir à des êtres chers qui est ici contée. Bien loin de Jotun et de Sundered, découvrez notre test de Spiritfarer sur Nintendo Switch.

Stella la nouvelle passeuse

Comme tout passeur qui se respecte, vous disposez d’un bateau. Si au départ il sera amplement suffisant pour le peu d’habitants qui vont le peupler, vous allez rapidement devoir l’agrandir pour ne pas se retrouver serrés comme des sardines. En effet, Spiritfarer est un jeu de gestion riche en fonctionnalité et dans lequel il faut régulièrement surveiller plusieurs éléments.

De nombreux esprits viendront habiter sur votre arche

Commençons par le commencement : les esprits. Pendant vos pérégrinations sur la grande étendue d’eau, vous allez voguer d’île en île et rencontrer de nombreux PNJ. Certains vont rejoindre votre bateau et dévoiler leur véritable forme. À partir de là, il faut  prendre soin de vos résidents, par exemple en leur faisant un câlin, en leur donnant à manger ce qu’ils aiment (chacun a des goûts bien définis qu’il faut consulter), en leur construisant une maison pour éviter la loge publique et enfin en accédant à leurs différentes requêtes. Rassurez-vous, ces esprits sauront se montrer utiles. En effet, chaque nouvelle âme introduit un nouveau concept par le biais d’un tutoriel qui se fait à votre rythme, lorsque vous en avez envie. En maintenant leur bonne humeur, ils vous donneront même un coup de main pour certaines tâches sur le bateau ! C’est ainsi que vous découvrirez l’utilité de certains bâtiments comme les champs pour cultiver des légumes, la fonderie ou la scierie.

Très vite, le bateau deviendra une véritable ville flottante

Toutes ces installations vont vous être très utiles car qui dit jeu de gestion dit ressources à récupérer ! Et pour sûr, vous allez en trouver à foison que ce soit sur les îles, en pleine mer ou même sur la tête d’un dragon ! Chaque fois que vous sélectionnez une nouvelle destination, le bateau se met en marche et il faut trouver de quoi vous occuper pendant le trajet qui varie en longueur. Si au départ les occupations ne font pas légion (la pêche…), les possibilités s’étoffent au fur et à mesure, sans compter les petits événements qui peuvent survenir sur votre trajet. Un orage fera office de mini-jeu pour récupérer des foudres en bouteille ainsi que de l’argent. Des zones pleines de méduse vous feront sautiller de bâtiment en bâtiment pour récupérer des sous. Il y en a encore bien d’autres que nous vous laisseront découvrir mais qui sont la bienvenue pour casser la monotonie de certains voyages.

Ces ressources s’utilisent par la suite en mode construction. Une fois devant l’établi de travail de votre bateau, une grille apparait et vous laisse construire les bâtiments comme bon vous semble. Tout est intelligemment dessiné et si un bâtiment se retrouve trop haut, une longue échelle s’étirera en temps réel pour vous permettre de l’atteindre. Et si d’aventure, malgré vos plus belles optimisations, tout ne rentre pas, il sera temps de rendre visite à Albert.

Améliorer son bateau pour toujours plus de fonctionnalité

Albert, c’est un requin, un des nombreux vendeurs présents dans Spiritfarer. Lui sa spécialité, c’est les bateaux. Ce sera donc sans surprise que vous allez passer du temps chez lui pour agrandir votre navire, installer des nouvelles fonctionnalités dessus comme un brise-glace pour atteindre d’autres régions de la carte. Régulièrement, il vous enverra même de nouveaux plans de construction car il est sacrément sympathique. En pleine mer, vous croiserez parfois Francis le marchand ambulant qui achète tout et n’importe quoi, ou encore Olga, la tortue piplette sur laquelle vous pouvez faire pousser des matériaux. Finalement, vous vous retrouvez à développer une relation particulière avec tous les habitants de ce petit monde, chacun avec son caractère bien défini et cela ne rendra les adieux que plus déchirants. Peu importe le temps que vous prendrez, la finalité du voyage pour chacun des esprits habitants votre bateau sera l’Everdoor, la porte où vous allez les amener pour qu’ils trouvent la paix.

Comment ne pas aborder pour finir, la direction artistique poétique à souhait du titre. Les animations des personnages bénéficient d’une vraie précision avec des mimiques et gestes pour chaque situation. Les musiques tantôt douces, tantôt énergique dans les rares moments de véritable action, feront parfois penser à des compositions de Joe Hisaishi, sublimes aux oreilles.

Galerie D'images

Spiritfarer est une aventure pleine de charme au design enchanteur. Les mécaniques de ce jeu de gestion et d’aventure sont bien huilées, et tout est bien pensé pour rendre le tout parfaitement fluide. La construction et l’évolution de sa petite ville flottante confère une véritable satisfaction. Plus qu’un jeu c’est une expérience particulièrement marquante qui en touchera plus d’un par les thèmes abordés. Loin de la brutalité et des combats, la mort, au centre de cet univers, est amenée avec douceur et bienveillance. Avec le temps, on développe une véritable attache avec tous les esprits recueillis et c’est ce lien émotionnel qui rend ces instants aussi uniques.

Ce test de Spiritfarer sur Nintendo Switch a été réalisé à partir d’une version de l’eShop.

En bref

Avantages

  • Visuellement sublime 
  • Une aventure marquante
  • Des esprits aux personnalités bien tranchées
  • Stella très réactive
  • De nombreuses quêtes
  • Une OST qui colle parfaitement à l’ambiance

Défauts

  • Assez répétitif sur la durée
  • Le temps d’attente entre deux points qui casse le rythme
  • Les animations de Stella un peu longue
  • Uniquement en anglais pour l’instant
  • Pas beaucoup d’interaction entre les esprits du bateau
  • Des problèmes de stabilité
Notre Note :
4.5/5