Jeux VidéosTests

Test : Strawberry Vinegar sur Nintendo Switch

Caractéristiques du jeu

  • Catégorie(s) : Aventure, RPG, Simulation
  • Editeur(s) : Ratalaika Games
  • Développeurs(s) : ebi-hime
  • Sous-Titres : Anglais
  • Date de sortie : 5 juin 2020
  • Joueur(s) : 1
  • Taille : 414,00 Mb
  • Classe d’âge : 7+

Vous aimez les visual novels, la nourriture et … l’Enfer ? Alors ne tardez plus, c’est parti pour le test de Strawberry Vinegar sur Nintendo Switch !

Une rencontre pas comme les autres

Strawberry Vinegar décrit la relation entre deux écolières, Rie et Licia. Si cette histoire contant amitié ou amour peut sembler tout à fait banale, elle se révèle peu commune une fois que l’on sait que Licia est un démon. Oui, vous l’aurez peut-être deviné aux cornes qui poussent sur son front ; mais la fillette sort en effet tout droit des enfers pour assouvir sa soif (ou plutôt sa faim) de nourriture japonaise.

Le démon surgit donc un beau jour dans la cuisine de Rie, une écolière de 9 ans ronchonne et solitaire ; qui va se retrouver condamnée à cuisiner des pâtisseries à son hôte, en échange de quoi son âme sera épargnée. Voilà une façon tout à fait saine de commencer une amitié !


Toutefois, Licia ne correspond pas tout à fait à l’idée que l’on peut se faire d’un démon. Les deux jeunes filles vont même commencer à se rapprocher ; l’une découvrant le monde des humains et l’autre les relations sociales.

Des protagonistes étonnants

Malgré une apparence un peu enfantine, Strawberry Vinegar met en scène des personnages plutôt développés. Les personnages font même preuve d’une maturité anormale pour leur âge, comme lorsque Rie se questionne sur la condition de père au foyer de son géniteur, ou lorsqu’elle s’interroge à propos de l’amour qui unit ses deux parents. Cette sagesse créée ainsi une ambiance plutôt étrange.

D’autre part, le titre possède de grosses incohérences scénaristiques que l’on ne comprend pas tout de suite. Outre son aspect fantasy, on peut questionner le fait que les parents acceptent si simplement la quasi adoption d’une enfant qu’ils viennent de rencontrer, par exemple. Toutefois, ces absurdités, ainsi que les personnalités parfois “cliché” des personnages, semblent assumées par les développeur·euse·s.

En effet, un des points forts du jeu est sa partie Extras bien remplie. Celle-ci inclut notamment une galerie d’illustrations et de musiques mais aussi des 6 fins possibles à retrouver in-game. Seulement, à tout ce beau monde s’ajoute une rubrique donnant des détails sur le développement de Strawberry Vinegar. Contenant anecdotes, concept-arts et précisions, cette catégorie est une vraie mine d’or pour qui aurait apprécié le soft.

Un gameplay classique

Côté gameplay, les habitués de Visual Novel ne seront pas dépaysés. En effet, votre rôle sera de lire l’histoire qui se déroule devant vous, en ayant parfois à faire des choix. Bien que ces choix soient souvent déterminants pour la suite de l’histoire, le titre en propose si peu qu’on a plutôt l’impression de suivre un roman. À part ça, vous disposez d’une fonction sauvegarde accessible à tout instant, et d’un retour en arrière, passer et avance automatique.

L’apparence et la vitesse des dialogues peuvent être modifiés, toutefois ceci nous emmène malheureusement au pire défaut du jeu. La taille des textes est incroyablement petite et non modifiable, et c’est d’autant plus handicapant que dans les visual novels, les dialogues ont une place centrale.

Un environnement apétissant

La direction artistique est quand à elle axée sur la nourriture. Nombreuses sont les illustrations représentant les mets que nos protagonistes dévorent. D’autre part, ces  derniers sont représentés dans des tenues extravagantes très détaillés ; dans des environnements variés et tout mignon, à l’image de l’esthétique du titre. Les musiques sont dans la même veine, assez douces.

Galerie D'images

Pour conclure, Strawberry Vinegar est un visual novel qui se veut mignon. Même si il sombre parfois dans le cliché, le jeu semble ne pas se prendre au sérieux, et certains dialogues sont même assez rigolos. Son plus gros défaut restera la taille des textes, mais son scénario loufoque saura très probablement conquérir les fans d’histoires douces.

Ce Test de Strawberry Vinegar sur Nintendo Switch a été réalisé à partir d’une version offerte par l’éditeur.

En bref

Avantages

  • Une direction artistique mignonne et centrée sur la nourriture
  • Dialogues bien écrits et parfois rigolos
  • Beaucoup de contenu

Défauts

  • La minuscule taille du texte rend la lecture désagréable
  • Parfois cliché
Notre Note :
3.5/5