Jeux VidéosTests

Test : Death Come True sur Nintendo Switch

Caractéristiques du jeu

  • Catégorie(s) : Film interactif
  •  Editeur(s) : IzanagiGames
  • Développeurs(s) : Tookyo Games
  •  Voix : Japonais
  • Sous-Titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Coréen, Chinois
  • Date de sortie : 26/06/2020
  • Joueur(s) : 1
  • Taille : 5504 MB
  • Classe d’âge : 7+

Si il y a un genre qui a su trouver son public depuis quelques années déjà, c’est bien le “Visual Novel“. Ce format, sublimé par la portabilité de nos appareils, permet de s’évader l’espace d’un trajet en transport en commun tout en offrant une once d’interactivité à un récit. La console de Nintendo est donc un support parfait pour ces titres. Mais, cette fois, les développeurs de chez IzanagiGames ont voulu aller plus loin en nous proposant un film interactif ! Les plus anciens de nos lecteurs se souviendront peut-être de l’époque du CD-i de Philips… Nous allons voir dans ce test Switch si Death Come True parvient à relever le défi et à nous emmener avec lui !

Que les choses soient claires tout de suite : vous ne trouverez aucun spoiler dans les lignes de ce test, vous pouvez donc continuer votre lecture sereinement. Idem pour les images l’illustrant puisque fournies par l’éditeur (la fonction capture de la Switch étant par ailleurs désactivée). L’histoire commence donc de façon plutôt standard avec le réveil du personnage principal dans une chambre d’hôtel et… complètement amnésique ! Après un rapide tour du propriétaire il découvre une femme évanouie et ligotée dans la baignoire. Pendant ce temps, la télévision diffuse le portrait robot d’un tueur en série recherché par la police et ça tombe bien, c’est celui du “héros”… Pour la suite il faudra donc oser se plonger dans le récit. Et pour ceux qui auraient encore quelques doutes sur les qualités du scénario, l’homme derrière la plume n’est autre que Kazutaka Kodaka, le créateur de la série de Visual Novel Danganronpa.

Côté gameplay, le titre s’avère assez minimaliste. En effet, le but est avant tout de profiter du spectacle qui nous est offert. L’action va donc être uniquement coupée lorsqu’il faut faire un choix et le joueur devra décider de la prochaine action à réaliser par le personnage principal. Par contre n’espérez pas avoir une quelconque incidence sur le déroulement de l’histoire puisqu’un mauvais choix sera sanctionné par une fin prématurée. Cependant, pas d’inquiétude à avoir car l’action reprend directement au dernier embranchement. A noter toutefois qu’il est possible d’accélérer ou de revenir en arrière afin de revoir une scène.

Comptez environ deux heures pour espérer voir les crédits de fin. Vous pourrez rajouter à cela une heure supplémentaire le temps de collectionner tous les “succès” qui sont en fait liés à chacune de vos morts. De plus, certaines débloqueront des vidéos du making-of ; de quoi nous motiver un peu plus. Il existe également plusieurs fins à l’histoire mais ça, encore une fois, il vous faudra le découvrir par vous même ! Si pour certains cela peut paraître bien court il faut se rappeler que nous nous trouvons en face d’un film réalisé avec de vrais acteurs et trois heures de visionnage c’est une durée très correcte pour une production vidéo.

Visuellement l’ensemble ne souffre d’aucuns défauts, avec une image claire et très bien définie. C’est un plaisir sur téléviseur en grand format mais aussi directement en mode portable avec un casque sur les oreilles pour profiter d’une immersion encore meilleure. Le casting proposé est plus que convainquant avec un panel d’acteurs et de doubleurs expérimentés : Win Morisaki (Ready Player One), Kanata Hongo (Attack on Titan : end of the World), Chiaki Kuriyama (Kill Bill et Battle Royale) ou encore Yuki Kaji (Attack on Titan et The Seven Deadly Sins). Le jeu des acteurs est très bon pour peu que l’on soit sensible au cinéma japonais, sinon cela pourrait être plus compliqué d’apprécier. 

La bande son n’a, quant à elle, pas été oubliée et accompagne à merveille l’action se déroulant à l’écran. A noter que la seule langue audio disponible est le japonais mais le tout profite d’un sous-titrage dans plusieurs langues. Si le choix semble normal pour une histoire de coût de production il reste également judicieux car préférable à un doublage au “rabais”. S’il fallait trouver un défaut sur cette partie, ce serait pour l’absence de traduction des vidéos de “making-of”… Difficile d’en profiter si l’on ne parle pas couramment le japonais. Peut-être pour une future mise à jour ?

Galerie D'images

Death Come True est une bonne surprise. Le titre démarre de façon plutôt traditionnelle pour happer rapidement le joueur qui n’a qu’une seule envie : dérouler l’intrigue jusqu’au bout. Et si vous trouvez que deux heures ne font pas lourd, il faut avant tout prendre cette production comme ce qu’elle est : un film. 

Ce test Switch de Death Come True a été réalisé à partir d’une version offerte par l’éditeur.

En bref

Avantages

  • Une qualité visuelle et sonore au top
  • Entre 2 et 3 heures de visionnage…
  • Le panel d’acteurs et de doubleurs
  • Sous-titré en français

Défauts

  • Un pitch “déjà vu”
  • …dont on aimerait profiter un peu plus
  • Elle est où la traduction du making-of ?
Notre Note :
3.5/5